L’impact du massage sur la santé vu sous un angle scientifique

Dernièrement, j’ai lu un article très intéressant dans une revue consacrée à la médecine globale dont j’aimerais vous partager la lecture de certains extraits. Cet article a été écrit  par le psychologue Fabrice Mascaux (Université de Liège) et publié par Néosanté. Il résume magnifiquement bien l’état des connaissances sur les bienfaits thérapeutiques du massage. Si, dans de nombreuses cultures et ce, depuis la nuit des temps, le massage a toujours eu sa place dans les familles et la société, il n’en a pas toujours été de même dans le monde occidental où le toucher est resté longtemps tabou. Ce n’est que depuis un siècle que les mentalités ont commencé à changer grâce au Docteur Johann Mezger, qui parvint à introduire, pas à pas, le massage suédois. Depuis, des expériences ont été menées, entre autres, sur le sol américain qui sont venues appuyer l’importance du contact physique. Le Psychologue américain, Harlow, a observé que les bébés singes, s’ils étaient coupés du contact physique avec leur mère, devenaient “autistes”, agressifs et incapables de se reproduire, une fois adultes.

Chez les humains, c’est le même cas de figure. Le neuropsychologue Prescott (Institut National de la Santé des Enfants et du Développement Humain – Maryland) a affirmé que “la privation de toucher, de contact et de mouvement sont les causes fondamentales d’un certain nombre de troubles émotionnels, y compris les comportements dépressifs et autistiques, l’hyper-sexualité, l’abus de drogues, la violence et l’agressivité“.

Présence totale durant une séance de Massage Initiatique®

Depuis, le massage et le toucher font l’objet de nombreuses recherches dans le domaine de la science grâce au TRI (Touch Research Institut) à  Miami.

Les travaux ont porté sur toutes les étapes importantes de la Vie, du foetus, en passant par les bébés, les enfants, les adolescents et, plus tard de l’âge adulte aux personnes âgées. Il apparaît que, quel que soit son âge, recevoir des massages de façon régulière, augmente les capacités cognitives, une amélioration de la qualité du sommeil, de la détente au niveau du corps et du visage, un comportement plus social, une nette diminution des symptômes de dépression et d’anxiété, etc… que l’on soit en bonne santé ou pas. Il est à noter que le massage atténue les symptômes de maladies chroniques tels que la fibromyalgie, en offrant une meilleure qualité de sommeil, il aide à mieux supporter les douleurs liées au cancer, il participe à la régulation de l’humeur. Bref, c’est un bienfait extraordinaire.

Fabrice Mascaux, l’auteur de cette étude sur l’impact scientifique du massage, insiste également sur le massage donné en conscience. Et là, je ne puis que confirmer. Masser en conscience, c’est donner un supplément d’âme à la personne. C’est lui permettre de se sentir encore mieux accueilli, enveloppé et compris dans qui elle est. Je dirais que comme du “sur mesure”. En tout cas, je suis heureuse de pouvoir donner le Massage Initiatique® de tout mon coeur et de tout mon Etre. C’est peut-être ce qui en fait un moment magique, comme me le disent souvent les patients.